Après avoir grandit au son du hip hop old school, hard rock et vieux reggae jamaïcain, Thomas Berdoy alias Slimmy fait son entrée dans le monde électronique en 1998, déjà fasciné par les Djs et le vinyl, que ce soit dans le hip hop avec les scratch de Q Bert, Dee Nasty, Cut Killer, Crazy B, comme dans d’autres styles. Il avait alors 17 ans et animait une émission hebdomadaire sur RIG, une radio locale bordelaise. A cette période, Thomas passait ses après-midi à dépenser l’argent de ses jobs de saison et extras, chez Maori’s, un défunt disquaire où tout le monde se fournissait.

Jouant house et techno, il a rapidement eu la chance de mixer au Nautilus, en after et au festival Electrocity en 2001 qui fut le premier festoch de la région, durait 48h et faisait 10000 entrées avec des artistes comme D’julz, The Hacker, Miss Kittin, Scan X et d’autres.

Ayant arrêté de mixer de 2004 à 2014, il a vendu la quasi-totalité de ses disques et son matos avant que ses doigts ne le démangent de nouveau lors de soirées à l’IBoat. Il a donc racheté des platines, sorti les disques qu’il n’avait pas vendu et s’est remis à digger.

S’il aime jouer de tout, la deep et la house sont les styles pour lesquels il est le plus souvent booké mais il s’oriente de plus en plus vers les sonorités moins accessibles de la dub et la minimal. Il joue également techno sous son pseudo F3MF et a d’ailleurs fait un très bon set de clôture après le live de SHXCXCHCXSH lorsque nous avons joué tous les deux à l’IBoat.

C’est à la FAC qu’il découvrira ensuite le jazz, blues et le rock des années 60/70. Ecoutant de tout au quotidien sauf de la musique électronique qu’il n’écoute que pour digger et préparer ses dates, Slimmy joue uniquement sur vinyles, aime préparer chaque set, sélectionner les disques, écouter, digger et acheter de nouvelles galettes pour chaque date, comme ça se faisait à l’époque.

Aficionado des longs sets, il aime jouer 5h à 6h et balayer un spectre musical assez large, de la House ou la Deep en passant par la Disco ou le Funk, à la techno. Il a partagé l’affiche d’artistes comme Seuil, Nicolas Lutz, Move D, SHXCXCHCXSH, Myles Serge, ou encore Kassem Mosse dans des lieux comme l’Iboat, Bootleg, BT59 et Void. Résident des soirées Hello organisées par Pepperpot il ouvrira d’ailleurs le bal ce vendredi pour Sonja Moonear à l’IBoat.

Bordelais de naissance, amoureux de son département et ses terroirs (vignobles, Garonne, Dordogne, bassin d’Arcachon, l’océan, la campagne…), il aime aussi quitter la ville pour les grands espaces, la nature, le terroir et les choses simples et authentiques…

Tracklist :

Hvl / Bizarre Realms Ep / LABEL : HESP003 | Hesperian Sound Division
Roger Gerressen / Soul Recognition Ep / LABEL : JOULE02 | Joule Imprint
Kirik / Choir Esse Ep / LABEL : MR001 | Memory Remains
Maurice Giovannini / Various Artists 002 / LABEL : TPRL002 | Tupiar Records
Rayo / Vil’ni Ep / LABEL : BPV017 | BODY PARTS
Whoann / First Step EP / LABEL : Parang recordings 001
Unknown Artist – #FF0099 A / LABEL : ODE 399
Nice N Trick / Various Artists / LABEL : 4PLVB001 | 4Plae Blanc
Marwan Sabb & Illan Nicciani / Aya Baba / LABEL : BM106 | Baile Musik
Barac / Verniana Ep / LABEL : PTX011 | Pressure Traxx
David Gtronic ‎ / Déjà Vécu EP / LABEL : AnaloQ Musik ‎/ ANM003
Various / Martin’M / LABEL : MUMBLELTD003 | Mumble LTD